Gestion des eaux souterraines

L’eau souterraine est indispensable à la qualité des milieux et à l’alimentation en eau potable de 21 % de la population du territoire métropolitain de Québec, soit environ 148 000 citoyens. La CMQ, en collaboration avec l’Université Laval, a publié le Projet d’acquisition de connaissances sur les eaux souterraines sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Québec (PACES-CMQ), en 2013.

Réalisée par le Département de géologie et de génie géologique de l’Université Laval grâce au soutien financier du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, de la CMQ et de divers autres partenaires, cette étude dresse pour la première fois le portrait de la ressource en eau souterraine sur le territoire des 28 municipalités de la CMQ. Les données sur la quantité et la qualité, la transition, le renouvellement et la vulnérabilité des eaux souterraines relativement aux activités humaines ont été étudiées. Le potentiel géothermique pour le chauffage et la climatisation de certains bâtiments a également été évalué. Outre sa contribution financière, la CMQ a mis à la disposition des auteurs de cette étude son expertise en géomatique, et ce, durant près de trois ans.

Depuis 2014, la CMQ s’est associée au Réseau québécois sur les eaux souterraines (RQES) pour la tenue d’ateliers de travail techniques et géomatiques afin de favoriser la vulgarisation des connaissances sur les eaux souterraines, Ces ateliers visaient à mettre en œuvre une stratégie de diffusion des connaissances auprès des partenaires du milieu. Au moyen d’ateliers de travail, trois phases distinctes se sont déroulées sur le territoire soit la diffusion des connaissances de base en hydrogéologie, la compréhension des contextes hydrogéologiques régionaux et l’intégration des connaissances hydrogéologiques à la prise de décision en aménagement du territoire.

Suivez-nous