Plan d’action Saint-Laurent

Depuis 1988, le Plan d’action Saint-Laurent a permis aux gouvernements du Canada et du Québec de collaborer avec divers organismes afin de conserver, restaurer, protéger et mettre en valeur le fleuve Saint-Laurent. Depuis ses débuts, cette initiative a contribué à :

  • Réduire la pollution
  • Protéger la santé humaine
  • Conserver, réhabiliter et aménager des habitats pour la faune et la flore
  • Encourager les pratiques de navigation durables
  • Sensibiliser et impliquer des communautés

Cette collaboration se poursuit avec l’Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent pour 2011-2026 renouvelant ainsi le Plan d’action Saint-Laurent pour cette période. C’est dans le cadre du Plan d’action Saint-Laurent que les Tables de concertation régionales (TCR) sur la gestion intégrée du Saint-Laurent ainsi que le Forum Saint-Laurent sont mis sur pied. Il s’agit des deux principaux mécanismes de gouvernance déployés afin d’assurer la gestion intégrée du Saint-Laurent.

La gestion intégrée du Saint-Laurent

En 2011, la signature de l’entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent (2011-2026) marque l’amorce de la mise en œuvre de la gestion intégrée du Saint-Laurent (GISL). Cette entente prévoit la mise en place de mécanismes de concertation pour l’ensemble des acteurs régionaux concernés par la gestion intégrée des ressources en eau et des écosystèmes aquatiques du Saint-Laurent.

Ainsi, 12 zones de gestion intégrée ont été créées le long du Saint-Laurent, et chacune sera caractérisée par une table de concertation régionale (TCR) ayant pour mission d’amener les différents intervenants régionaux touchés par la GISL à harmoniser leurs actions de façon optimale. Pour ce faire, les TCR contribuent à l’élaboration, à l’adoption et au suivi de la mise en œuvre d’un plan de gestion intégrée régional (PGIR).

Dans chaque zone de gestion intégrée, un organisme porteur est identifié afin d’assurer la coordination de la TCR. Dans la majorité des cas, ce sont les zones d’intervention prioritaire (ZIP) qui assurent la coordination des TCR mais d’autres organisations peuvent aussi jouer ce rôle comme c’est le cas pour la zone de Québec où la CMQ coordonne la TCR.

La mise en œuvre de la gestion intégrée du Saint-Laurent s’inscrit dans les objectifs de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à renforcer leur protection. Le mandat de coordination des TCR est octroyé aux organismes porteurs par le MDDELCC en vertu d’une convention d’aide financière. Un cadre de référence est disponible afin de favoriser une meilleure compréhension et une application plus uniforme des concepts de la GIRE.

Les Tables de concertation régional

À ce jour, six TCR sont sur pied et ont débuté leurs travaux pour la réalisation d’un PGIR. La mise en place des TCR se fait graduellement et les six autres TCR seront formées au cours des prochaines années.

Les TCR actuellement en activité et leurs dates d’instauration sont :

Suivez-nous