Retour aux actualités

10 astuces anti-gaspillage alimentaire

26 janvier 2021

Restants, fruits et légumes flétris servent trop souvent à nourrir la poubelle. Saviez-vous que 63 % de la nourriture que les Canadiens jettent aurait pu être consommée ?Pour éviter le gaspillage alimentaire, valoriser le travail des producteurs locaux et économiser d’un seul coup, une solution s’offre à vous : passer maître dans l’art du « touski ». En d’autres mots, donner une seconde vie à tout ce qu’il reste dans votre frigo. Voici 10 astuces anti-gaspillage alimentaire qui vous permettront de concocter des petits plats alignés avec vos valeurs (et votre estomac !). 

1. Planifier intelligemment

Avant de faire vos courses, il est important de passer en revue le contenu de votre réfrigérateur et de votre garde-manger. Votre frigo déborde de chou vert ? Votre coriandre vous regarde d’un air triste ? Vous avez des réserves d’orge pour les cinq prochaines années ? Pensez à les intégrer à votre menu de la semaine en concoctant des plats où ils seront en vedette. Les outils Glouton et Sauve ta bouffe offrent la recherche de recette par mot-clé. Ainsi, vous réduirez le temps passé au marché, les pertes alimentaires et les dépenses inutiles. 

2. Jamais sans votre liste d’épicerie

Rien de mieux quêtre armé d’une liste d’épicerie -papier ou sur votre téléphone cellulaire- afin de structurer vos menus de la semaine et éviter les achats compulsifs dans l’allée du prêt-à-manger. En ayant complété la première étape préalablement, vous devriez être en mesure de vous procurer uniquement ce dont vous avez réellement besoin… sacs de croustilles inclus ! 

3. Ne pas hésiter à substituer

Besoin d’une pincée d’origan ? Troquez-la pour ces assaisonnements italiens qui traînent dans votre tiroir à épices depuis trop longtemps. À court de crème sure ? Pensez à la substituer pour une cuillerée de yogourt grec, dont le goût s’en rapproche drôlement. Il n’est pas toujours nécessaire d’accourir au marché quand la réponse se trouve parfois juste sous votre nez... En substituant un ingrédient, vous révolutionnerez peut-être votre met préféré, qui sait ! 

4. Cuisiner sans recettes

Déposer vos livres de recettes peut s’avérer salutaire pour vous et la planète. En partant des grandes lignes d’un risotto, de succulents muffins ou d’un pesto, réinventez-les avec ce qui vous tombe sous la main. C’est une bonne façon du sortir du cycle de surconsommation et d’éveiller le créateur culinaire en vous. 

5. Utiliser vos restants autrement

Vos restants peuvent s’avérer soudainement intéressants avec un peu d’imagination. La ratatouille en trop se transforme facilement en sauce pour les rigatonis, les retailles de légumes en bouillon maisonle reste de pain en croûtons, les vieux fruits en smoothie et autres tours de magie du quotidien.

6. Jouer au Tetris avec le contenu de votre frigo

Le jour où vous rentabilisez ces années passées devant Tetris est maintenant venu ! La règle d’or : assurez-vous de voir au premier coup d’œil ce qui périmera bientôt, alors que les aliments frais migrent vers l’arrière du frigo. Une rotation régulière vous permettra de passer au niveau supérieur.

7. Guetter les dates de péremption

Si vous comptez cuisiner le jour même ou dans les jours suivantscertains épiciers offrent un rabais sur les articles qui approchent de leur date de péremption. L’application Flashfood et FoodHero vous permettent d’économiser considérablement sur des aliments frais qui seraient autrement jetés. Il suffit de les magasiner en ligne et de les récupérer en magasin. 

Vous avez du mal à vous y retrouver en ce qui a trait à la durée de conservation des aliments… tout court ? La ressource Meilleur avant, bon après du Gouvernement du Québec trie pour vous les aliments périssables, à faible risque et non périssables.  

8. À vos conserves

Jamais les conserves n’ont autant eu la cote ! En suivant les étapes de mise en conserve, vous serez en mesure de déguster vos récoltes pendant toute l’année. C’est aussi une bonne manière de passer les fruits et légumes « moches », de plus en plus populaires dans les supermarchés.

9. Un mot : congélo

Le congélateur est un allié précieux pour contrer le gaspillage alimentaire. Un restant de vin se congèle facilement pour servir de base à une sauce ; cumulée dans un plat de congélation, la peau du gingembre fait de succulentes infusions ; les surplus de fines herbes s’ajoutent facilement à vos repas sous forme de glaçon. Simple comme bonjour !

10. Partager votre savoir à votre entourage

En partageant ces quelques trucs et astuces à l’un de vos proches, vous sensibiliserez une personne de plus au gaspillage alimentaire. Chaque geste compte !

Partagez cet article