Retour aux actualités

L’ABC des eaux de ruissellement

11 juillet 2021

Les eaux de ruissellement, c’est quoi ?

En ville et en banlieue, l’urbanisation du territoire entraine une forte imperméabilisation des sols. Par exemple, les toitures, les trottoirs et les rues sont faits de matières imperméables. Cela a comme conséquence que l’eau glisse comme sur le dos d’un canard, ce qui l’empêche de pénétrer. Quand il pleut ou que la neige fond, une partie de l’eau est absorbée par la végétation et une autre par le sol (direction les eaux souterraines !). Le reste se répand à la surface. C’est ce qu’on appelle les eaux de ruissellement.

Résultat ? On se retrouve avec beaucoup d’eau de ruissellement et peu d’espace pour les absorber.

Leurs impacts, c’est quoi ?

Les eaux de ruissellement poursuivent leur course jusque dans les égouts ou les cours d’eau, avant même d’avoir été naturellement filtrées par les végétaux et les micro-organismes du sol. Elles emportent avec elles des polluants comme des sels de voirie, du sable, des pesticides ou même les petits « cadeaux » du chien de votre voisin.

Le ruissellement est aussi le moyen de transport principal du phosphore. Ce minéral essentiel à la vie devient néfaste lorsque sa concentration est trop élevée dû aux activités humaines. Bonjour l’eutrophisation accélérée des lacs et l’apparition de cyanobactéries !

Pendant ce temps, toute cette eau qui ne s’infiltre pas dans le sol ne recharge pas la nappe phréatique, qui sert souvent de source d’eau potable. Malheureusement, les eaux souterraines diminuent.

Les événements météorologiques extrêmes causés par les changements climatiques ajoutent une pression sur les sols, pouvant causer des inondations.

Saviez-vous que l’eau de pluie qui ruisselle sur les sols imperméables est l’une des plus grandes sources de pollution des cours d’eau ?

Les solutions, c’est quoi ?

Sur le territoire de la Communauté, des actions ont été posées pour contrer les eaux de ruissellement. Par exemple, le projet Ville Éponge, en partenariat avec le CRE Capitale-Nationale, favorise l’essor d’infrastructures vertes pour mieux gérer les eaux pluviales en milieu bâti.

À la maison, faites une différence en ramenant votre terrain le plus près de son état d’origine. Comment ?

  • Plantez des arbres et arbustes.
  • Aménagez un jardin d’eau.
  • Variez plates-bandes, jardins et gazon.
  • Limitez votre espace de stationnement au minimum.
  • Transformez vos pentes fortes en pentes douces.
  • Préférez les allées imperméables en S pour que l’eau se déverse dans les courbes.
  • Essayez les surfaces perméables comme le pas japonais.

Partagez cet article