Retour aux actualités

Dépôt de l’étude de l’impact des installations sanitaires autonomes et des sels de déglaçage sur la qualité de l’eau des puits individuels

20 septembre 2019

Une étude sur l’impact des installations sanitaires autonomes (ISA) et des sels de déglaçage sur la qualité de l’eau des puits individuels a été déposée lors de la séance du conseil. Cette étude a été réalisée à la suite du programme de caractérisation de l’eau de puits individuels situés dans les bassins versants des prises d’eau des rivières Saint-Charles et Montmorency de 2016 et 2017. À la suite de la présentation des résultats, les élus avaient émis le souhait de produire une analyse statistique pour mieux comprendre les phénomènes qui influencent la qualité de l’eau des puits.

L’objectif de cette étude était de déterminer, à l’aide d’analyses statistiques, s’il est plausible que les ISA affectent la qualité d’eau des puits tubulaires et, le cas échéant, d’identifier les caractéristiques du territoire, des puits et des ISA qui sont corrélées à la présence des traceurs sélectionnés (azote total, azote ammoniacal, nitrites et nitrates, phosphore total et bactéries E. coli) dans les puits. En outre, l’étude s’est également penchée sur l’impact potentiel des sels de déglaçage sur la qualité d’eau. En tout, 1 452 puits ont été étudiés, concentrés dans le bassin versant de la prise d’eau de la rivière Saint-Charles.

Les résultats obtenus permettent de confirmer les résultats présentés dans le Rapport de caractérisation de l’eau des puits privés des bassins versants des prises d’eau municipales situées dans les rivières Saint-Charles et Montmorency de juin 2018, à l’effet que plusieurs puits sont influencés par les activités anthropiques à proximité, notamment la présence d’ISA et les pratiques d’entretien des routes.

Partagez cet article