Retour aux actualités

Étude sur la salinité du fleuve Saint-Laurent

15 juillet 2016

La région de Québec est située dans une zone de rencontre entre l’eau salée et l’eau douce. Le rehaussement moyen du niveau de la mer, combiné à la réduction possible à long terme des apports en eau douce du fleuve en provenance des Grands Lacs, pourraient provoquer la migration du coin salin vers l’amont, avec comme conséquence la contamination par le sel des prises d’eau potable des villes de Lévis et de Québec installées dans le fleuve Saint-Laurent.

Lors de son conseil du 14 juillet 2016, la CMQ a autorisé la signature d’une entente avec Lévis et Québec, entente par laquelle ces deux villes s’engagent à verser 100 000 $ chacune pour la réalisation d’une étude sur la vulnérabilité actuelle et anticipée de leurs prises d’eau situées dans le fleuve Saint-Laurent en regard de la salinité. Ce projet d’étude s’inscrit dans le cadre du plan d’action pour la protection des sources d’eau potable situées sur le territoire de la CMQ.

Pourrait également vous intéresser

Partagez cet article