Retour aux actualités

La concertation au cœur des actions portant sur le Saint-Laurent

10 mars 2021

Depuis 2014, la Communauté coordonne les travaux de la Table de concertation régionale pour une gestion intégrée du Saint-Laurent de la zone de Québec (TCRQ) en vertu d’une entente avec le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. La mission de cette table est d’amener les différents intervenants régionaux concernés par le fleuve à harmoniser leurs actions de façon optimale pour contribuer à la gestion intégrée du Saint‐Laurent.

Élaboration des grands thèmes

En 2015, les travaux ont consisté à élaborer un portrait et un diagnostic en s’appuyant sur des chantiers de travail regroupant plusieurs intervenants du milieu. Dans le cadre de cet exercice, les grands thèmes traités étaient l’eau, les écosystèmes naturels, les milieux de vie et le développement économique. À ce moment, de grands constats sont ressortis, dont la nécessité de mieux cerner les causes et de définir les impacts, les menaces et les opportunités à plus long terme. Ces éléments ont donc permis de guider l’élaboration du premier plan d’action de la TCRQ et de réaliser des initiatives favorisant l’acquisition de connaissances et l’élaboration de documents de planification en lien avec le Saint-Laurent.

Une démarche concertée

Au cours des derniers mois, une démarche regroupant une quarantaine d’organisations concernées par le Saint-Laurent a permis de faire une mise à jour du plan d’action régional de la TCRQ. Cette démarche s’est appuyée sur les éléments du diagnostic réalisé au début des travaux de la TCRQ et qui sont toujours valides. Certains objectifs et actions ont été bonifiés afin de répondre davantage aux intervenants du milieu et aux partenaires potentiels pour la mise en œuvre de ces actions.

Une vision globale partagée par le milieu

En proposant un aperçu global des différentes actions envisagées pour le Saint-Laurent sur le territoire, ce document pourra favoriser la collaboration entre partenaires potentiels. Il facilitera l’accès à des sources de financement pour la réalisation de projets, notamment pour certains programmes gouvernementaux. Il encouragera également le maillage entre les intervenants à certaines étapes de réalisation en fonction des opportunités. Ce projet de plan d’action a déjà fait l’objet d’une approbation par la TCRQ en février dernier. Il a ensuite été transmis au gouvernement qui doit l’analyser et l’approuver à son tour. Par la suite, il fera l’objet d’une diffusion plus large.

Partagez cet article