Retour aux actualités

Protection des sources d’eau potable | Les travaux se poursuivent

4 avril 2016

Depuis l’automne dernier, la CMQ s’active à expliquer la nécessité de protéger les bassins versants des sources d’eau potable afin d’assurer une eau potable de qualité à tous les citoyens. Plusieurs activités d’information et de sensibilisation ont été réalisées, dont la distribution d’un cahier d’information et de sensibilisation sur la protection des sources d’eau dans tous les foyers de la région, la tenue de quatre rencontres citoyennes, de deux séances plénières à la Ville de Québec, d’une rencontre avec les promoteurs immobiliers et de rencontres avec les conseils municipaux.

Parallèlement à ces activités d’information, les élus membres du conseil de la CMQ ont mis sur pied une Commission d’environnement intérimaire. Cette commission a tenu 6 rencontres et a déposé au conseil de la CMQ un rapport concernant la protection des sources d’eau potable. Ce rapport a mené à l’adoption, par le conseil de la CMQ, le 15 mars 2016, d’un règlement visant à imposer des restrictions supplémentaires aux constructions réalisées dans les bassins versants des prises d’eau de la ville de Québec installées dans la rivière Saint-Charles et la rivière Montmorency. Ce règlement entrera en vigueur lorsqu’il aura été jugé conforme aux orientations gouvernementales en matière d’aménagement du territoire par le ministre des Affaires municipales et de l’Organisation du territoire.

Depuis ce temps, d’autres chantiers sont en cours afin de mettre en œuvre le Plan de protection des sources d’eau potable sur le territoire métropolitain : évaluation du raccordement des usines d’épuration des eaux usées et des installations septiques autonomes, rencontres à propos de la gestion des sels de voirie, étude sur l’approvisionnement en eau dans un contexte de changements climatiques, préparation d’un observatoire sur l’eau, etc.

Les élus sont convaincus qu’il faut agir autrement pour développer le territoire, qu’il faut imaginer des solutions viables à long terme et éviter de répéter les erreurs du passé. La qualité et la pérennité de nos sources d’approvisionnement en eau potable en dépendent.

Quelques liens utiles

Pourrait également vous intéresser

Partagez cet article