Trame verte et bleue

Planification de la Trame verte et bleue métropolitaine

Des milieux naturels et récréotouristiques, mis en valeur et interconnectés, composent une trame verte et bleue métropolitaine structurante, attirante et durable. Facilement accessible à la population, elle favorise la découverte des paysages identitaires de la région métropolitaine.

La Trame verte et bleue métropolitaine se déploie selon les quatre axes d’intervention qui sont basés sur les grands potentiels naturels du territoire.

Parcours du fleuve

Le fleuve sert d’axe structurant à la Trame verte et bleue métropolitaine. Les activités nautiques et de croisières, des accès riverains uniques mettant en valeur les particularités du fleuve et connectés en réseau, des milieux naturels d’intérêt et les points de vue vers les paysages métropolitains alimentent la découverte du parcours fluvial.

Monts et collines

Le contrefort du Bouclier canadien, les monts et les vallées associés aux grands parcs naturels et les concentrations récréotouristiques constituent les fils conducteurs de ce parcours naturel. Connectés entre eux avec les Coulées vertes et bleues, ils forment des continuités riches en activités récréatives et en biodiversité.

Le Plan d’ensemble des Monts et collines présente un état de situation des milieux naturels, récréotouristiques et récréatifs d’intérêt, des propositions de liens récréatifs, de mise en valeur et de protection des milieux naturels de même que des moyens de mise en œuvre.

Le Répertoire des fiches descriptives dresse le portrait par secteur (faits saillants, contraintes, forces et opportunités).

Coulées vertes et bleues

Les principales rivières forment des corridors récréatifs et naturels attractifs. Ces corridors deviennent de véritables coulées interreliées aux réseaux récréatifs et des milieux naturels d’intérêt.

Liens récréatifs

Des liens récréatifs connectent les divers attributs de la Trame verte et bleue métropolitaine. Ils donnent accès à la population à un réseau récréatif d’envergure.

Projets municipaux

En 2013, un partenariat financier a été convenu entre le gouvernement du Québec et la CMQ afin de réaliser 12 projets répartis sur le territoire métropolitain. Ces projets, réalisés par les municipalités, visent essentiellement à préserver et à mettre en valeur certains milieux naturels, à développer leur potentiel récréotouristique et à contribuer à la qualité de vie des 800 000 citoyens de la région.

Le gouvernement du Québec consacre une enveloppe de 10 millions de dollars, répartie sur cinq ans, à cette phase importante de la réalisation du PMAD. Les municipalités locales injecteront 17 millions de dollars, alors que la CMQ y consacrera 5 millions de dollars.

  • Projets liés à la trame bleue

    Parc riverain du Château-d’Eau
    Ce projet consiste à acquérir, protéger et mettre en valeur des milieux naturels dans le secteur du parc du Château-d’Eau, situé en bordure de la rivière Saint-Charles et en amont de la prise d’eau potable du lac Saint-Charles. Il se réalisera principalement par l’acquisition de terrains faisant partie d’un vaste complexe de milieux humides, par la mise en valeur du château d’eau et l’amélioration du réseau de sentiers existants pour connecter le parc au site ancestral wendat.

    Parc linéaire de la rivière du Berger
    Ce projet vise à protéger et à mettre en valeur le milieu riverain et la rivière du Berger. Il vise également à optimiser la vocation de récréation de plein air en donnant accès à la rivière et en favorisant l’appropriation par la population d’espaces verts au cœur d’un milieu fortement urbanisé. Les principales interventions visent donc l’aménagement de sentiers pédestres et de liens cyclables de façon à étendre l’expérience au corridor du parc linéaire de la rivière Saint-Charles en passant par le parc de l’Escarpement.

    Parc linéaire de la rivière Beauport
    Ce projet a pour principal objectif de préserver des habitats naturels riverains et la rivière elle-même ainsi que de rendre le parc accessible à la population. Pour ce faire, la restauration et l’amélioration des infrastructures existantes, bonifiées par l’ajout de portions de sentiers pour rendre le parcours cohérent et sécuritaire sont prévues. De plus, de nouveaux tronçons permettant d’augmenter l’accessibilité aux plans d’eau et à ses boisés riverains seront développés.

    Parc riverain à L’Ange-Gardien « Espace Fillion »
    Ce projet situé en bordure d’un carrefour giratoire accessible par le boulevard Sainte-Anne permettra aux résidents et visiteurs d’admirer la beauté du fleuve et de faciliter son accès. Une halte pour les adeptes d’activités récréatives (kayak, vélo, etc.) avec présence d’un bloc sanitaire et d’un stationnement est également prévue de même qu’un bâtiment permanent à aire ouverte permettant la tenue d’activités et événements.

    Quai de Sainte-Anne-de-Beaupré
    Ce projet vise à transformer le quai en un lieu animé et accessible, propice à retenir et à attirer des clientèles locales et touristiques en offrant des services spécialisés d’accès et de découverte du fleuve. Il vise également à faire revivre un lieu de patrimoine comme ancien arrêt de croisières reliant la Basilique Sainte-Anne-de-Beaupré au fleuve, mettre en valeur le panorama et protéger le milieu riverain.

    Parc des Chutes-de-la-Chaudière
    Ce parc, à fort achalandage, comprend une chute impressionnante et occupe un site stratégique à proximité de la tête sud des ponts de Québec et Pierre-Laporte. Il nécessite une protection des milieux naturels boisés et humides, une amélioration des réseaux de sentiers pédestres et cyclables ainsi qu’une mise en valeur du patrimoine historique et archéologique. L’objectif est d’y structurer un pôle et un lieu de destination de récréation douce, marquant la porte d’entrée à la région métropolitaine et mettant en valeur le paysage emblématique de la chute de la rivière Chaudière.

    Parc de la rivière Etchemin
    Ce projet situé au centre du milieu urbanisé de Lévis prévoit la reconnaissance des habitats naturels distinctifs à protéger et des espaces à reboiser. Plusieurs aménagements proposés permettront de relier les quartiers résidentiels avoisinants par des liens cyclables et des sentiers piétonniers, agrémentés d’aires de repos et d’interprétation. Le concept intègre les terrains de l’ancienne abbaye cistercienne de Saint-Romuald, un secteur à proximité du fleuve chargé d’histoire. Ces terrains sont intégrés aux limites du parc et présentent de forts potentiels d’accessibilité au fleuve et d’interprétation.

    Parc régional de la Pointe-De La Martinière
    Ce projet vise la mise en valeur du paysage et des patrimoines agricole, ethnologique et naturel en bordure du fleuve, dans l’est de Lévis. La présence de peuplements forestiers uniques, de même que l’interprétation de la navigation maritime, servira à en faire un pôle récréatif unique connecté au réseau cyclable métropolitain existant. Randonnée pédestre, raquette, observation et interprétation de la nature y seront à l’honneur.

  • Projets liés à la trame verte

    Parc naturel du Mont-Bélair
    Bien que le site du mont Bélair soit fréquenté pour la pratique d’activités de plein air depuis les années 70, le parc a été officiellement créé en 2006. Depuis, on cherche à faire l’acquisition de terrains afin de consolider les propriétés municipales du parc. Aussi, une mise en valeur à travers la conservation, la découverte et la pratique d’activités de plein air est recherchée afin de fournir aux familles de la région un parc naturel quatre-saisons.

    Base de plein air de Sainte-Foy
    Ce projet vise à consolider l’offre de services ainsi que les infrastructures existantes du site. On vise d’abord la construction du pavillon d’accueil devant s’intégrer à l’entrée du site. Ensuite, plusieurs interventions doivent améliorer et développer l’offre récréative du site, dont une vise particulièrement l’accroissement de la qualité de l’eau aux fins d’activités nautiques et de baignade. Le tout se fera dans le respect du milieu naturel, et donc en assurant une protection des milieux forestiers et humides du site.

    La Grande plée Bleue
    Ce projet de mise en valeur du plus vaste complexe de milieux humides de la région métropolitaine vise surtout à protéger l’écosystème. Il se réalise parallèlement avec le processus de reconnaissance de la Grande plée Bleue comme réserve écologique désignée par le MDDELCC. Le projet soumis au protocole d’entente pour la mise en place de la trame verte et bleue vise également à en donner l’accès par la construction d’un sentier éducatif sur pilotis, afin de minimiser l’impact sur la tourbière.

  • Projets établissant des liens entre les éléments de la trame

    Raccordement du chemin de la Liseuse et de la vélopiste Jacques-Cartier−Portneuf
    Ce projet fait partie de La Traversée de La Jacques-Cartier, dont l’objectif général est de développer, consolider et interconnecter les corridors récréatifs de la Jacques-Cartier à partir des réseaux cyclables existants sur le territoire de la CMQ. Il vise plus particulièrement à connecter la piste cyclable du chemin de La Liseuse à la vélopiste Jacques-Cartier-Portneuf et ainsi de faciliter la connexion avec la Station touristique et forestière de Duchesnay.

Pour en savoir plus

 

Suivez-nous