Les paysages de la CMQ

Témoins des permanences, des continuités et des changements

Crédit photo: 1929. Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 0003633336.

De nombreuses villes et de nombreux pays à travers le monde reconnaissent que le paysage est un élément important de la qualité du cadre de vie des populations, tant dans les milieux urbains, villageois ou ruraux, qu’ils soient des paysages remarquables ou ordinaires. Le paysage comprend deux composantes d’importance: l’ensemble des éléments géographiques qui forment l’assise du paysage et le regard porté sur le territoire qui concerne les diverses perceptions et valorisations. En effet, la notion de paysage comprend une qualification de parties de territoire sur la base de valeurs multiples, historiques, esthétiques, écologiques, visuelles, identitaires, etc.

Ce texte propose une synthèse des grandes transformations des paysages du territoire de la CMQ à travers les grandes étapes suivantes:

  1. Les paysages et l’évolution géologique
  2. Les paysages et l’occupation autochtone
  3. Les paysages et le Régime français (1535-1759)
  4. Les paysages et le Régime anglais (1760-1867)
  5. Les paysages et la période industrielle (1867-1945)
  6. Les paysages et la modernité (1945-aujourd’hui)
  7. Bibliographie
  • À propos de l'auteur

    Chantal Prud’Homme

    Cette synthèse a été réalisée par Chantal Prud’Homme, conseillère senior en paysage à la CMQ avec la collaboration des modules de l’aménagement du territoire, des communications et de la géomatique et des technologies de l’information. Architecte paysagiste, diplômée de l’École d’architecture de paysage de l’Université de Montréal (1977), elle a développé une riche expérience en patrimoine et en paysage comme consultante pendant plus de 25 ans. Elle est reconnue comme chef de file en matière de paysage pour la réalisation de nombreuses études paysagères à travers le Québec, pour son rôle comme formatrice en paysage ou comme aviseure auprès de villes ou groupes impliqués dans une démarche paysagère. Pendant près de dix ans, elle a agi à titre de vice-présidente du Conseil du paysage québécois et a été impliquée dans la rédaction du Manuel de bonnes pratiques, Paysages du Québec par Paysages estriens. Elle a réalisé des évaluations patrimoniales pour le ministère de la Culture et des Communications et des analyses paysagères de lieux historiques nationaux pour Parcs Canada. Elle a également conçu l’aménagement d’espaces extérieurs de divers lieux historiques au Québec et même en France. Elle est récipiendaire de l’Ordre des agréés de l’Association des architectes paysagistes du Canada (1997) et du prix Frederick Todd par l’Association des architectes paysagistes du Québec (1995).

    Remerciements pour leur collaboration.

Suivez-nous